Restos du Coeur de Maine et Loire
Les Restaurants du Coeur de Maine et Loire
 

Nous Recherchons...

Document sans titre
Postuler Fiche poste

Bénévole Référent Départemental Manifestations
Postuler Fiche poste

Bénévole qui deviendra le responsable du futur Centre itinérant
Postuler Fiche poste

Bénévole pour la mission logistique du Resto-bus
Postuler Fiche poste

Pour l’Entrepôt Départemental (58 Boulevard du Doyenné)
Un responsable "approvisionnement" en binôme -
Des préparateurs de commande (dont titulaires CACES) intégrant une équipe mixte de bénévoles et de salariés en insertion.
Des Conducteurs VL
Des Conducteurs PL
Un accompagnant de salariés en insertion qui interviennent à l’Entrepôt en tant que préparateurs de commandes.

 
Postuler Fiche poste

Bénévole responsable des ressources humaines, DRH de métier de préférence.
Postuler Fiche poste

bénévoles pour renforcer le secrétariat de l'association.
Postuler Fiche poste

Un (ou une) assistant(e) administratif(ve) pour insertion.
Postuler Fiche poste

Pour l’animation des activités menées auprès des Gens de la Rue 
  • Distribution des petits déjeuners  de 6H45 à 8H15 environ au "Chemin de Traverse", abri de nuit ouvert tous les jours. (proche de l'Espace Anjou coté CASA).

Postuler Fiche poste

Pour des missions plus spécifiques…
  • Activité « Les Toits du Cœur » : accompagnement des personnes ou familles accueillies en sous-location
  • Jardins du Cœur : JARDINIERS ET MECANICIEN AGRICOLE
  • Accompagnement budget familial et microcrédit
Le billet du Président


ESEOSMOSE craque pour la Maison du Cœur !

 

Marie-Odile EDOUARD (à gauche), responsable de la Maison du Cœur reçoit un chèque de 1 700€ de la part de l’association ESEOSMOSE association des étudiants de l’ESEO représenté par 3 étudiantes (au centre) en présence de Christian LE CALLET et Sandra HERMENIER chargée de la vie étudiante et associative à l’ESEO Entreprenariat étudiant -Département Management.
 

Faisant partie du Bureau des étudiants au sein de l'ESEO, plusieurs missions nous sont confiées dont la vente des pulls et t-shirts de promotion. Cette année nous avons eu comme idée, Emilie AVELINE, Juliette COUTELLE, Marine LORIN et moi-même, Mélissa BARRAU, de reverser l'intégralité des bénéfices à une association. Notre choix s'est alors tourné vers les Restos du Cœur et plus précisément la Maison du Cœur, structure située sur Angers conçue pour accueillir des familles ce qui nous tient particulièrement à cœur. C'est alors avec joie que nous avons fait parvenir ce jeudi 10 février un chèque de 1700€ qui servira en partie à l'achat de jouets pour enfants.

Texte de Mélissa BARRAU photographie de Nicolas MOERMAN étudiant ESEO


 

Le club des copains apporte son soutien aux Restaurants du

Cœur de Maine et Loire

                                

De gauche à droite : Christian Le Callet (président des Restaurants du Cœur de Maine-et-Loire) – William Godet, David Bru et Jérôme Jobard de l’ASCDC.

 

Le gros coup de Cœur d’AXA pour notre maison !

Marie-Odile EDOUARD (au centre), responsable de la Maison du Coeur reçoit un chèque de 20000€ de la part de Marie-Hélène MASSARD (à sa droite), Directrice Générale d’AXA Région Ouest, en présence du Président de l’AD49, Christian LE CALLET (à l’extrême droite) et des bénévoles de l’accueil de jour

--------------------------------------------------------

Offrir un havre de paix aux parents et à leurs enfants en bas âge, couvrir leurs besoins de première nécessité, créer de la convivialité autour d’un bon repas élaboré ensemble, écouter, échanger, comprendre, apaiser, aider et accompagner les personnes qui frappent un jour à la porte de la maison du Cœur : autant de valeurs que Marie-Odile EDOUARD et sa formidable équipe de bénévoles, spécialement recrutés pour ce projet, mettent en œuvre au jour le jour auprès des personnes qu’ils accueillent dans leur « Maison du Cœur ». Et autant de valeurs auxquelles est particulièrement attachée la société AXA, une entreprise historiquement engagée aux côtés du monde associatif grâce à son association AXA Atout Cœur et étant, depuis le début de l’aventure des Restos, l’un de ses généreux mécènes.

Lundi 24 janvier, nous avons eu le grand bonheur de recevoir Marie-Hélène MASSARD, Directrice Générale d’AXA Région Ouest, et Laetitia GODENNE De CHARENTENAY, la responsable de la communication de la région, porteuses d’un chèque de 20 000€ pour financer l’équipement de l’accueil de jour cher à notre président.

Après la visite des locaux par la « propriétaire des lieux », ce fut aussi l’occasion d’un joli moment d’échange et de partage entre nos bénévoles et nos deux bienfaitrices dans le respect des gestes barrières.

Grâce à ce don très généreux, les espaces extérieurs ont d’ores et déjà pu être aménagés (aire de jeux extérieure sécurisée pour les enfants, construction d’un abri pour poussette, acquisition de matériel dédié à l’entretien du linge, de matériel informatique, de mobilier, etc…). Il est notable que notre chantier d’insertion CIENE a fortement contribué aux travaux d’aménagement extérieur.

D’autres améliorations prévues (ouverture d’une fenêtre sur le dortoir et pose de volets électriques notamment) vont pouvoir désormais être engagées.

Au nom de l’ensemble des bénévoles des Restos et des personnes accueillies, nous remercions très chaleureusement AXA Atout Cœur pour cette importante contribution, et plus spécialement Marie-Hélène MASSARD et Laetitia GODENNE De CHARENTENAY pour l’intérêt et la bienveillance tout particuliers qu’elles ont portés à ce projet, et sans qui rien n’aurait été possible.


 

L’association sporting club des copains (ASCDC), présidée par Wilfried Cesbron, s’est déplacée au centre d’activités Angers Mail, le mardi 25 janvier 2022 pour remettre un don, résultant d’une collecte en interne, d’un chèque de 1 000 euros. Ce don est complété par la remise de produits alimentaires livrés directement au centre d’activités du Doyenné.

Cet élan de générosité récurrent montre à quel point d’autres personnes, d’autres associations, d’autres collectifs, savent se mobiliser, s’engager à nos côtés pour venir en aide aux personnes en précarité.

On a bien senti, lors de cette remise chaleureuse, l’enthousiasme et le bon esprit d’équipe de notre donateur.

L’apport financier est particulièrement bienvenu et il contribuera à la modernisation du parc de matériels de levage et de manutention de notre entrepôt départemental, dont je rappelle qu’ils sont prioritairement utilisés pour la gestion des stocks et la préparation des commandes. Mais ces équipements sont également destinés à la formation des personnes en insertion, voire à celle de certains bénévoles.

Je renouvelle ici mes remerciements à l’ASCDC.

 

Christian Le Callet

Président et Responsable départemental de Maine-et-Loire de Maine-et-Loire des Restaurants du Cœur Angers, le 30 janvier 2022       


 

L’AD49 reçoit le prix de l’innovation sociale 2021 du CCAS Angers

 

« L’association départementale de Maine et Loire, à l’instar de 26 autres associations, a déposé, en juin 2021, un dossier pour concourir au prix de l’innovation sociale du Centre Communal d’Action Sociale la ville d’Angers, sur le projet « Maison du Cœur – Accueil de jour familles », qui a ouvert ses portes le 4 mars 2021 au 11 Boulevard du Doyenné à Angers.

Après délibération, le jury a choisi 6 lauréats, dont notre association, notamment en raison du caractère novateur du projet, à tous points de vue.

Cette « distinction » se traduit par une dotation budgétaire de 3 000 €, une capsule audio et une capsule vidéo, dont nous sommes l’unique propriétaire. Ces dernières constituent des outils de promotion, et de communication interne et externe.

Je renouvelle mes bravos aux initiateurs du projet, à l’équipe qui l’a conduit et aux bénévoles recrutés spécialement pour ce projet, qui se sont investis sans limite et sans qui ce prix ne nous aurait pas été attribué.

Christian Le Callet – RD49 »
 

Flyer
Affiche


Maine-et-Loire. Restos du Cœur : plus d’1,7 million de repas distribués l’an dernier 
1 clic ici
courrier ouest du 20/10/2021



AG49 Mot du Président  1clic sur AG
                                                           


Dernières publications...
Document sans titre


13- aide à la personne 3


12 - Rencontre avec l’Entrepôt Cité-Doyenné

Retrouver toutes nos anciennes publications...ICI

Actualités...



Au Jardin du Cœur de Saint Lambert des Levées, depuis 2018, la permaculture a permis d’améliorer la fertilité des parcelles maraîchères

Depuis plusieurs années déjà, les rendements des légumes produits par les salariés en insertion professionnelle au Jardin du Cœur et à destination des Restaurants du Cœur du Maine et Loire, étaient en diminution constante.

Pourtant les semences, les plants, les méthodes de culture et le climat local n’avaient pas changé. Une seule explication alors, la terre des parcelles s’appauvrissait en éléments nutritifs, faute d’un apport régulier de matières organiques.

Apporter davantage d’engrais de synthèse ou chimiques n’aurait servi à rien car la terre appauvrie en matières organiques c’est à dire en humus, ne pouvait les retenir.

Il restait une solution pour sauver la production légumière au Jardin du Cœur : obtenir une terre d’abondance, vivante et un sol fertile grâce au compostage et à la permaculture.
 

Le Compostage

Le compostage permet d’obtenir en quelques mois de l’humus de qualité. Pour cela les salariés du Jardin du Cœur alternent des couches de matières organiques d’origine végétale (paille, feuilles …) avec des couches de matières organiques d’origine animale (fumier peu pailleux, crottins …) Le tas ainsi formé est retourné une fois ou deux afin que la fermentation transforme toutes ces matières organiques en humus nourricier

La Permaculture

Les techniques de la permaculture utilisées par les salariés du Jardin du Cœur permettent d’enrichir le sol grâce à différents apports organiques mais aussi de créer des supports de culture pour remplacer le sol d’origine afin de suppléer à ses déficiences. Pour cela ils ont constitué des planches maraîchères faites de couches de branchages, de paille, de foin, de tonte de gazon, d’engrais verts, d’orties, de consoude, de compost, de fumier, de bonne terre …

Des Rendements performants

Et les résultats sont vite arrivés. Un seul exemple, les premières récoltes de pommes de terre, grâce à la permaculture, ont été pratiquement multipliés par 3 !

Les salariés du Jardin du Cœur ont ainsi répondu au principe majeur de la permaculture qui est de nourrir la terre pour nourrir les plantes pour nourrir les hommes.

Des Objectifs en Permaculture

Mais les salariés du Jardin du Cœur ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ont bien compris que la permaculture ne peut se réduire à des techniques horticoles ou agricoles. Mais qu’elle est un mode de production fait d’écologie et de savoirs traditionnels afin de recréer un écosystème naturel dans sa durabilité, sa stabilité, sa diversité. Et cela afin de prendre soin de la terre, de prendre soin des humains, de créer l’abondance et de redistribuer les surplus.

Pou cela, ils veulent améliorer la production légumière à destination des Restaurants du Cœur et projettent   de planter des haies bocagères, de créer une marre, d’associer maraîchage et élevage … afin de répondre aux principes de la permaculture.
 

un bénévole au Jardin du Coeur de Saint Lambert des Levées - Saumur
François Bellier


 

LES PLANTES AQUATIQUE ENVAHISSANTES
SUR LES PARCS SAINT-NICOLAS

Trois plantes exotiques aquatiques reconnues comme invasives, l'Egerie dense, la jussie et l'azolla (fausse fougère aquatique) colonisent actuellement l'étang Saint-Nicolas. Ces plantes envahissantes sont capables de concurrencer la faune et la flore locale et de nuire à la qualité de l'eau

A titre d'exemple, la jussie est une plante originaire d'Amérique du sud. Elle a été introduite en France au début du 19ème siècle. Depuis elle se disperse dans les milieux naturels humides et aquatiques. Les premiers efforts de lutte datent des années 80 pour limiter les impacts sur certains espaces naturels ou sur des activités humaines.

Problématique
Ces plantes ont une forte capacité à se développer et augmenter rapidement sa biomasse, avec pour conséquence l'accumulation de matière organique, l'envasement, l'eutrophisation de l'eau (diminution de l'oxygène). Les impacts sont importants sur qualité de l'eau et l'appauvrissement de la biodiversité.
Le phénomène s'accélère depuis 2000 surtout dans l'ouest de la France
Au niveau local le département de Maine et Loire gère le problème sur les grandes rivières du Domaine Public Fluvial (DPF) en faisant de l'arrachage manuel et mécanique et en subventionnant les chantiers d'arrachage d'autres collectivités.

Arrachage de plantes invasives aquatiques
Vidéo ci-dessous
https://vimeo.com/578169731

Dans un contexte de transition écologique où le changement climatique et la perte de biodiversité sont des enjeux majeurs, Angers Loire Métropole et la ville d'Angers mettent en place depuis 3 ans des chantiers récurrents de retrait des plantes invasives sur l'étang Saint-Nicolas, espace naturel sensible.
Après des tests d'arrachage manuel et mécanique, l'arrachage par bateau a été retenu pour contenir le développement des plantes. Un bateau griffe le fond de l'étang et arrache ces plantes à la racine.

Pour la première fois cette année, des chantiers d'arrachage manuel avec des bénévoles ont été organisés à la demande d'associations. Anjou Leurre Compétition et l'antenne locale de Team River sont ainsi venus prêter main forte dans cette lutte. Pour ne pas favoriser la multiplication des plantes et respecter la règlementation quant à leur élimination, ces chantiers ont été encadrés par le chantier d'insertion CIENE des restos du Cœur (intervenant régulièrement pour les deux collectivités).